La Transbaie 2014

Publié le par Jérôme

La Transbaie 2014

La transbaie, traversée de la baie de Somme par marée basse, parcours dans la vase, eau et sable, plus de 15 km et 6500 participants. Quand on m'a proposé de la faire et surtout de passer un week end en gite entre amis je n'ai pas réfléchi longtemps. OUI je le veux!

Heureusement qu'on s'est inscrit plusieurs mois à l avance, car une blessure est venue me semer le doute dès début Mai: une tendinite d'Achille. Du coup je me suis présenté sur la ligne de départ,en compagnie mes amis, avec 2 entrainement de 5km dans les jambes en deux mois...

Le départ se fait à Saint Valéry sur Somme à 14h. Nous arrivons donc pour 12H00 afin d'être bien placé sur la ligne et surtout éviter les bouchons. Donc nous avons rôti à feu doux sous le soleil pendant 2H avec très peu d'eau...

à 13H30 la quasi totalité du peloton est là, avec des costumés, des débutants, expérimentés ou habitués de l'épreuve et ce dans une bonne ambiance.

13H55 beaucoup de monde jette ses bouteilles d'eau sur le trottoir (j espère qu il y a assez de bénévoles pour les ramasser) ou pire au dessus du mur de la voisine qui a été préalablement arrosé d'urine par de nombreux coureurs. D'ailleurs je soupçonne le coureur derrière moi d avoir arrosé mes chevilles de quelques gouttes aussi. Enfin je ne préfère pas savoir.

14H00 le départ, sous les vivas, applaudissements et cris ! c'est parti pour 4km en ville avant d'attaquer la baie. Au bout de ces 4 km je me sens déjà dans le rouge mais je tiens le rythme pour rester avec mes amis (eux ralentissent pour que l on fasse la pls grosse partie ensemble). Le manque d'eau se fait déjà ressentir.

Sorti de Saint Valéry on arrive sur la plage, on attaque par une belle descente sous les applaudissements. on est au début du peloton dons le sol est presque stable, pas encore labouré. On voir nos femmes en mode supportices !! quel plaisir ! on s'arrête auprès d'elles pour boire un peu. Et c'est reparti pour la course en mode tracteur.

On alterne les passages dans l'eau, vase et sables. Les petites buttes brules bien les cuisses, les chaussures pèsent 1 kg avec la vase. D'ailleurs une fois sorti de celle ci on s'imagine être tranquille mais FAUX !! elle s'accroche aux crampons et ça glisse sur le sol "dur" ou pire on peut perdre nos chaussures.

La Transbaie 2014

Je souffre mais les encouragements de Sébastien et Fabrice m'aident à m'accrocher. A 10 km je suis cramé plus de jambes, mais le souffle ça va. Heureusement le ravitaillement arrive. Les bénévoles nous distribuent eau, fruit sec, bananes et petits mots d'encouragement. on s'arrête pour passer nos têtes sous l'eau. les supporters sont nombreux tous le long du parcours, nous encouragent, aident les embourber ou guettent les chutes dans la vases.

Sur le retour on croise le reste des coureurs. C'est impressionnant: le monde, l'entre aide et le cadre.

La Transbaie 2014

Vers le 14ème je suis à l'agonie et demande à mes amis de foncer et se faire plaisir. Je termine au ralenti, on me double mais pas grave le but est de finir.

Les encouragements tout le long aide, et surtout ceux de ma femme qui me donne un coup de fouet.

Je termine en 1H33 pour les 17km (on me voit ici vers 1H53MN23 arriver les bras ballants).

Heureux de l'avoir fait, savourer et terminer. Mes amis m'attendent à l'arrivée, on se félicite et congratule. On profite de la douche mise à disposition pour se décrasser.

La Transbaie 2014

Une course à refaire et que j'encourage à tester. Il y en a pour tout le monde !

PS: j ai pris les photos de 2013

Publié dans courses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Super que tu aies pu y participer malgré ta blessure et bravo pour ta course ! Je l'ai depuis un moment en tête cette course,j'aimerais bien la faire à plusieurs, cela doit être sympa; bon si tu veux répéter l'affaire, j'suis partante ! ;-)
Répondre
C
Ah oui ? ça serait assez fun... :-)
J
Si tu peux faire cette course clem fonce !!! En plus j ai entendu une rumeur comme quoi un certain cedric risquerait d y aller l année prochaine